Tous des moutons ?

Reportage de Anna, Pauline, Anaïs et Philippine, 4e
Dessins de Anna

Faites la sortie des collèges ou lycées de France et vous constaterez que, même sans uniforme, les adolescents se ressemblent tous un peu. Pour yoLAu, nous nous sommes posés la question de savoir ce qui nous influence tellement au point de nous faire passer pour un troupeau de moutons.

 

La première chose qui nous influence, ce sont les stars et les réseaux sociaux. Rendez-vous compte : Katy Perry a 106 000 000 d'abonnés sur Twitter et Justin Bieber 78 000 000 sur Facebook. Leurs moindres vêtements, bijoux ou coupes de cheveux sont scrutés, commentés, analysés et surtout copiés....
D'ailleurs on peut se demander s'ils ne sont pas influenceurs avant d'être chanteurs, acteurs ou sportifs. N'oublions pas le matraquage publicitaire. De la pub il y en a…partout ! A la télé, la radio, sur internet, sur les réseaux sociaux dans la rue et même sur nos téléphones… On ne peut pas y échapper. Les slogans publicitaires nous polluent l’esprit et nous enferment dans un brouillard commercial permanent. Vous n'avez pas pu échapper à la nouvelle invention à la mode pour nous faire dépenser de l'argent entre Halloween et Noël : le BLACK FRIDAY !


Quand on est jeune, on ne sait pas toujours quel style adopter, c'est plus facile de ressembler à quelqu’un que d'inventer son propre style. Ça, ça viendra peut-être plus tard. Mais si nous nous ressemblons c'est aussi, simplement, parce que nous avons besoin d'être acceptés dans le groupe. On le voit bien, les jeunes qui ont des personnalités marquées ont souvent du mal à s’intégrer, on les regarde de travers, on les juge et on se demande ce que cachent ces cheveux verts, ces tatouages...
La mode c’est avant tout du marketing. Pour nous faire dépenser de l’argent ils inventeraient n’importe quoi.
Ce qui nous choque c'est aussi que, ce qui est considéré comme ''stylé'' est souvent très cher. 47% des dépenses des jeunes sont liés au shopping. Cela crée un phénomène d'exclusion avec d'un côté ceux qui peuvent se payer les fringues à la mode et d'un autre ceux qui ne le peuvent pas. C'est une forme d'injustice qui ne devrait pas exister!  

 

En conclusion, on préférerait que chacun puisse s'habiller comme il l'entend en assumant sa personnalité et son originalité, mais on peut aussi comprendre qu'à notre âge, ce n'est pas la chose la plus facile à faire.